Economie: les prévisions pour 2019 sont de plus en plus pessimistes

Carnet de commandes creux dans la métallurgie ou l'industrie électrique, secteurs du bois, du papier et de l'impression dans le dur... la plupart des économistes suisses s'accordent à dire que le début de l'année 2019 sera difficile pour l'économie suisse.

28 déc. 2018, 09:36
De nombreux secteurs industriels suisses, comme l'imprimerie, trient la langue (illustration).

Les perspectives de croissance de l'économie suisse ne sont plus du tout au niveau élevé atteint en début d'année. Le baromètre du Centre d'études conjoncturelles (KOF) de l'EPFZ, publié vendredi, a chuté de 2,6 points en décembre par rapport à novembre à 96,3 points. Il est nettement en dessous de sa moyenne à long terme.

Cette valeur se situe en deçà de l'estimation la plus pessimiste des six économistes interrogés par AWP, dont les prévisions allaient de 96,5 à 101,2 points. Le niveau relativement bas du baromètre laisse augurer un début d'année 2019 délicat.

Industrie et construction touchées

Selon le KOF, cette évolution négative est due principalement à l'atonie dans l'industrie manufacturière et la construction. Les signaux en provenance du secteur financier et de la consommation privée sont également négatifs. Les perspectives favorables pour les exportations viennent atténuer cette évolution.

L'industrie manufacturière souffre des attentes peu engageantes au niveau des commandes et de la production. Les plus touchées sont la métallurgie et l'industrie électrique. Les secteurs du bois, du papier et de l'impression sont aussi dans le dur. Les perspectives pour la chimie restent en revanche favorables.