Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

L'économie pourrait tirer parti d'un traité transatlantique

Un accord de libre-échange négocié entre l'Union européenne et les Etats-Unis. Quelle que soit sa forme, la Suisse serait touchée.

11 juil. 2014, 00:01
data_art_8230303.jpg

Un accord de libre-échange entre l'Union européenne (UE) et les Etats-Unis qui se limiterait à réduire les droits de douane entre les deux parties pénaliserait l'économie suisse. A l'inverse, celle-ci pourrait tirer avantage d'un traité approfondi qui abaisserait aussi une partie des obstacles non tarifaires au commerce.

Telles sont les conclusions d'une étude réalisée par le World Trade Institute (WTI) pour le Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco) et publiées hier. "Plus des deux tiers des exportations suisses partent vers l'UE et les Etats-Unis - 11% traversent l'Atlantique, soit un volume de 24 milliards de francs" , a relevé Didier Chambovey, délégué du Conseil fédéral aux accords commerciaux.

La Suisse sera donc inévitablement touchée par ce futur Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (TTIP), dont la teneur ne filtre pas. Elle perdra son accès privilégié sur le marché européen que lui garantissent pour l'heure les accords bilatéraux, tandis que l'UE sera...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias