Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Le Conseil fédéral a déçu la Plateforme Chine

Après analyse de l'accord de libre-échange entre la Suisse et la Chine, signé et publié samedi, la Plateforme Chine se dit déçue de l'attitude du Conseil fédéral. Ce dernier n'a pas mentionné les mots «droits humains» dans le traité. C'est au tour du Parlement de réagir.

06 juil. 2013, 18:35
L'accord de libre échange entre la Suisse et la Chine ne fait pas l'unanimité.

« L'expression «droits humains» ne figure pas une seule fois dans tout le texte», relève la Plateforme Chine, regroupement politique de plusieurs organisations de développement et de droits humains. Elle a transmis sa réaction samedi dans un communiqué.

Cet accord de libre-échange (ALE) avec la Chine 
«est donc très en deçà de tous les accords conclus récemment par la Suisse, dont le préambule contient au moins une référence aux droits humains et à la Déclaration universelle», signale Plateforme Chine.

Elle estime par ailleurs que cet ALE renvoie certes à un accord additionnel sur les questions de travail et d'emploi mais celui-ci n'est pas explicitement relié à l'accord de libre-échange.

L'ALE rappelle les obligations découlant du fait d'être membre de l'Organisation internationale du travail (OIT), «mais il ne stipule pas que les normes minimales de celle-ci sont des conditions du libre-échange.»


Risque de discrimination

«Sur le marché suisse, des produits locaux risquent ainsi d'être discriminés vis-à-vis de ceux en provenance de Chine», craint la Plateforme, citant notamment ceux issus des camps de travail forcé, non mentionnés dans l'accord. Elle poursuit: «C'est d'autant plus étonnant que le gouvernement suisse avait affirmé que l'ALE éviterait la discrimination des acteurs économiques suisses.»

Par conséquent, la Plateforme Chine se dit très déçue que presque toutes ses revendications aient été ignorées. Elle annonce qu'elle va, lors du processus de ratification par le Parlement qui va suivre, s'engager pour que l'accord ne passe la rampe que s'il contient des dispositions contraignantes sur la protection des droits humains et des normes du travail.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias