Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Le coronavirus frappe Dubaï de plein fouet

La pandémie touche l’économie de l’émirat, notamment le transport aérien. L’Expo 2020 est même en danger.

25 mars 2020, 00:01
DATA_ART_13441852

La pandémie du nouveau coronavirus frappe de plein fouet les deux mamelles de l’économie de Dubaï: le commerce et le transport aérien. Deux secteurs qui constituent les fiertés de la cité-Etat la moins dépendante du pétrole dans le golfe Persique.

Dans ce pilier des Emirats arabes unis, une fédération de sept membres, les centres commerciaux seront fermés à partir d’aujourd’hui, et la compagnie aérienne Emirates, joyau de la couronne de l’économie locale, a cessé de voler, ou presque. Quelques jours après avoir interdit l’entrée aux étrangers, y compris les résidents, l’émirat a déclaré qu’il fermerait ses aéroports aux vols commerciaux et limiterait l’activité des restaurants aux livraisons à domicile.

La décision a eu un effet immédiat, avec des centres commerciaux désertés ou presque, ce lundi. Dotée de l’économie la plus diversifiée du Golfe, Dubaï tire 94% de ses recettes publiques de sources non pétrolières, qui constituent également le gros...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias