Le prince saoudien Al-Walid participera à la recapitalisation d'Euro Disney

La compagnie Kingdom Holding du milliardaire saoudien le prince Al-Walid ben Talal participera à la recapitalisation d'Euro Disney. Le groupe en détient actuellement 10%.

14 oct. 2014, 16:15
Un prince saoudien au secours d'Euro Disney.

Euro Disney, l'exploitant de Disneyland Paris, première destination touristique privée d'Europe, a annoncé un projet de recapitalisation d'un milliard d'euros soutenu et garanti par sa maison mère américaine, The Walt Disney Company.

Le groupe souffre depuis ses origines d'un problème de dette abyssale et fait les frais de la conjoncture morose des dernières années, qui ont entraîné une désaffection des visiteurs.

Fréquentation en baisse

La fréquentation des deux parcs du site de Marne-la-Vallée, à l'est de Paris, a de nouveau sensiblement chuté en 2014. Avec pour l'exercice 2014 entre 14,1 et 14,2 millions de visiteurs, soit 700'000 à 800'000 de moins qu'en 2013, année qui avait déjà été marquée par un recul de plus d'un million d'entrées et le passage sous les 15 millions.

Le plan de renflouement devrait permettre à Euro Disney d'améliorer sa situation de trésorerie d'environ 250 millions d'euros et de réduire de 750 millions d'euros son endettement, pour le ramener sous le milliard d'euros (contre 1,7 milliard actuellement).

Kingdom Holding, contrôlée à hauteur de 95% par le prince Walid, est un gros investisseur mondial. Il possède une chaîne d'hôtels de luxe à travers le monde, dont le palace parisien Georges V. Il détient aussi des parts dans Citigroup (banque), News Corp (médias), Apple (informatique), et Walt Disney Corp.