Les faillites d'entreprises en hausse de 6% au premier trimestre 2013

Ce sont 1169 entreprises qui ont dû être mises en faillites au premier trimestre de 2013 en Suisse. Soit une hausse de 6% par rapport à l'exercice précédent.
07 août 2015, 11:12
Le nombre des faillites d'entreprises pour insolvabilité en Suisse s'est accru de 6% au premier trimestre 2013 pour atteindre 1169. Ici le cas de l'hyper-Casino à Martigny et Etoy notamment.

Le nombre des faillites d'entreprises pour insolvabilité en Suisse s'est accru de 6% au premier trimestre 2013 pour atteindre 1169. Quant aux créations de sociétés, elles sont demeurées stables sur un an, progressant de 35 unités à 10'099, selon Dun & Bradstreet.

Les cas de faillites pour insolvabilité renvoient aux situations où les entreprises ne sont plus en mesure de régler leurs factures. En Suisse romande, la stabilité est de mise, avec même des baisses pour Fribourg, Jura, Neuchâtel et Valais, a indiqué vendredi la société de recouvrement et de statistiques économiques.

Genève et Vaud particulièrement touchés

Genève et Vaud ont, en revanche, enregistré des hausses respectives de 9% et 4% entre janvier et mars en comparaison annuelle. En élargissant la Suisse romande au canton de Berne, il apparaît que ce dernier a subi une avancée de 56% du nombre de faillites pour insolvabilité, celui-ci passant de 63 à 98.

Ailleurs, Tessin et Bâle-Campagne détonent quelque peu avec des augmentations respectives de 51% et 53%. Le petit demi-canton d'Appenzell Rhodes-Extérieures se signale pour sa part avec un nombre de cas qui a été multiplié par quatre et demi à 9, précise Dun & Bradstreet (D&B).

En incluant les cas de liquidation ne nécessitant pas d'ouverture de faillite (+45% à 583), le nombre des faillites de sociétés affiche une croissance de 17% au premier trimestre pour s'établir à 1752. Ici, les situations considérées peuvent notamment concerner des défauts en matière d'organisation.

Bonne dynamique

La statistique des créations d'entreprises montre, de son côté, la persistance d'une bonne dynamique. Entre janvier et mars, ce sont 10'099 entités qui ont été inscrites au Registre du commerce, après 10'064 en 2011. L'Espace Mittelland (FR-JU-NE-BE-SO) présente le taux de progression le plus élevé (+6% à 1686).

La région dite du lac Léman (GE-VD-VS) a pour sa part évolué dans la stabilité (+1%, soit 2203 cas après 2176 il y a un an), malgré une contraction de 5% pour le Valais, constate D&B. Au niveau des contre-performances, la Suisse centrale a accusé une chute de 10% et la canton de Zurich une baisse de 1%.