Réservé aux abonnés

Les Suisses aux VW truquées sont loin d’être indemnisés

Contrairement aux propriétaires de véhicules aux logiciels falsifiés américains, les Helvètes ne peuvent pas compter sur la pression de leurs autorités.
13 janv. 2016, 00:05
le sigle d'une vw passat, le 8 mars 2005.



(KEYSTONE/AP Photo/Christof Stache) AUTOMOBILIE

«Nous sommes en train de fixer un nouveau rendez-vous avec Amag. Ils n’entrent pour l’instant pas en matière sur les questions d’indemnisation et nous ne trouvons pas cela satisfaisant», a indiqué hier Florence Bettschart, responsable Politique et droit de la Fédération romande des consommateurs (FRC).

L’importateur Amag a certes annoncé en décembre dernier que la remise aux normes – au moyen d’une manipulation du logiciel ou de l’installation d’une pièce sur le moteur – des véhicules du groupe VW ayant des moteurs équipés d’un logiciel truqueur permettant de fausser les tests antipollution dev...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois