Réservé aux abonnés

L’industrie pharma se réinvente

Novartis dégage un bénéfice net de 26% de son chiffre d’affaires, mais ses affaires sont sous pression.

31 janv. 2019, 00:01
DATA_ART_12644136

Un directeur général de multinationale présentant ses résultats annuels à la presse et aux analystes financiers sans cravate et en jeans, il y a dix ans, aurait été une scène inimaginable. C’est pourtant dans cette tenue que Vasant Narasimhan, grand patron de Novartis depuis exactement une année, a exposé l’état des affaires de la cinquième plus grande entreprise du pays. Une manière de souligner les changements que traverse la multinationale, sous la pression des circonstances.

Selon la présentation faite par la direction, Novartis va bien. Pour la première fois de son histoire, elle voit ses ...