Réservé aux abonnés

Longs courriers, guerre des classes

20 mars 2017, 23:39
/ Màj. le 21 mars 2017 à 00:01
Champagner im neuen Swiss First Class Sitz an einer Medienkonferenz in Zuerich am Mittwoch, 21. Januar 2009. Swiss fuehrt im Rahmen der Flottenerneuerung ab diesem Fruejahr eine neue First Class ein. Das Herzstueck bildet der neue First Class Sitz. (KEYSTONE/Walter Bieri ) SCHWEIZ SWISS FLOTTENERNEUERUNG

Un bar avec des dizaines de boissons alcoolisées à choix pour attendre le départ. Des possibilités de s’étendre. Une limousine qui vous emmène directement vers l’avion. Durant la traversée, un personnel volant aux petits soins, des menus gastronomiques, un système de divertissement dernier cri et plus qu’assez de place pour s’étirer.

Ce sont quelques-uns des privilèges accordés, contre paiement ad hoc bien sûr, aux personnes voyageant en «first class» sur des vols longs courriers, de Swiss notamment. Un confort que peu de voyageurs peuvent se payer, mais auquel la compagnie helvète, filiale de ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois