Résultats 2012 positifs pour le groupe zurichois Burkhalter

Malgré des recettes en légère baisse de 0,78%, le groupe zurichois Burkhalter a terminé son exercice 2012 sur des résultats positifs. Le bénéfice net du leader suisse de l'installation électrique a bondi à 25,1 millions de francs, contre 21,7 millions l'année précédente.
07 août 2015, 11:14

Le résultat opérationnel avant intérêts et impôts (EBIT) s'est pour sa part hissé de 11,9% à 30,9 millions de francs, a souligné l'entreprise lundi dans un communiqué. Quant au chiffre d'affaires, il a atteint 472,3 millions de francs.

Burkhalter s'est réjoui de ces résultats, qui interviennent dans un contexte de pression persistante sur les prix. Selon le groupe, l'embellie s'explique surtout par un bon taux d'utilisation des capacités durant le deuxième semestre 2012, ainsi que par les améliorations apportées à la politique d'acceptation des commandes.
 
Basée à Zurich, l'entreprise possède plus de 80 implantations en terres helvétiques. L'année dernière, sa présence a été renforcée grâce à diverses acquisitions. Burkhalter s'est offert Ebnöther Elektro à Schüpelbach (SZ) en avril, puis Bärtsch Elektro à Bülach (ZH) en octobre. Rachetée en 2009, l'entreprise d'électrotechnique saint-galloise E. Peter & Barbisch à Sargans a par ailleurs été fusionnée avec Elektro Pizol à Wangs (SG).
 
Burkhalter entend poursuivre sa stratégie d'expansion dans le futur afin de continuer à surfer sur la vague du succès. Pour l'année en cours, le groupe aux 2800 collaborateurs s'attend à une nouvelle hausse du bénéfice. En effet, le haut niveau d'activité dans la construction laisse présager une solide marche des affaires.
 
Augmentation de capital
 
Dans son communiqué, l'entreprise estime avoir atteint son objectif l'an dernier, à savoir accroître une fois de plus son bénéfice par action. Ce dernier atteint désormais 22,63 francs, une amélioration de 12,5% par rapport à l'exercice précédent.
 
Lors de l'assemblée générale du 24 mai, le conseil d'administration proposera de verser un dividende de 17,20 francs par action et de procéder à un split d'actions dans un rapport de 1:5. Les administrateurs suggéreront en outre une augmentation de capital de 20 à 25 millions de francs, via l'émission de nouveaux titres.
 
"L'augmentation de capital aura pour effet d'optimiser la flexibilité financière du groupe et de permettre ainsi une croissance durable", indique le président Gaudenz F. Domenic, cité dans le communiqué.