Retraite: une application pour connaître ses revenus en quelques clics

De quels revenus disposerai-je le moment de la retraite venu? Une application permet de faire le calcul en quelques clics.

21 oct. 2013, 15:01
data_art_1894102.jpg

De quels revenus disposerai-je le moment de la retraite venu? La question préoccupe la plupart des Suisses. La réponse ne va pas de soi. En effet, il faudrait s'adresser à l'expert en assurances ou au fiscaliste pour comprendre certains arcanes obscurs de notre système social. Le futur retraité lambda s'y retrouve rarement.

Désormais, il existe l'application iRetraite, lancée par Xpert Conseils à Lausanne, qui permet de calculer instantanément la rente à venir. Elle additionne les revenus AVS et LPP. Surtout, elle permet de vérifier si cette rente suffira au maintien du niveau de vie.

Combler les lacunes à temps

En cas de sous-couverture, il faut agir le plus tôt possible pour combler les lacunes de prévoyance professionnelle. Grâce à iRetraite, on peut connaître en quelques clics le besoin de complément, sous forme de troisième pilier ou autre épargne personnelle, par exemple. De nombreux utilisateurs ont pu constater que leur niveau de vie allait baisser au moment de la cessation de leur activité professionnelle. "Je savais que mes revenus allaient diminuer, mais je ne pensais pas à une telle différence", confie un futur retraité qui a testé l'application.

Facile d'emploi

L’application iRetraite ne coûte rien et peut se télécharger directement dans l’Applestore d’un iPhone. Pour les autres smartphones, se rendre sur le site http://iretraite.ch

Cerise sur le gâteau, iRetraite bénéficie du talent de Mix et Remix (illustrations) dont les dessins égaient d'un humour caustique le paysage aride de la prévoyance professionnelle.

iRetraite peut estimer la situation d'employés qui ont suivi un cursus linéaire. En revanche, elle ne tient pas compte des périodes d'arrêt de travail comme le chômage ou le congé maternité prolongé. Elle n'intègre pas l'inflation et les économies placées par exemple dans un troisième pilier. En fait, elle sert surtout à mettre la puce à l'oreille des utilisateurs et à les envoyer chez un conseiller en prévoyance professionnelle. C'est là son principal mérite. En effet, trop de gens ne se préoccupent pas assez de leur retraite et vont au-devant de mauvaises surprises, selon les professionnels de la branche.

Pas de solution miracle

Pallier les manques de cotisation demande plusieurs années. Donc, il ne faut pas tarder à s'en préoccuper. Tous les professionnels du secteur le disent, l'application ne fait que le confirmer. Mais, il n'y a pas de miracle. Si l'on ne dispose pas des fonds nécessaires, impossible de combler ces lacunes. Là, l'application ne peut rien.