Réservé aux abonnés

Transports: l’aviation d’affaires veut voler vert

Pour faire face à la taxe climatique et à la crise liée à la pandémie, l’aviation met les bouchées doubles pour réduire ses émissions. La start-up zurichoise Climeworks a développé un kérosène synthétique émettant au maximum 20% de CO2.

22 juil. 2020, 00:01
/ Màj. le 22 juil. 2020 à 06:54
Avion de la compagnie Qatar Airways. Photo Lib/Alain Wicht, Cointrin, le 18.08.2016 ArcInfo

Durement frappée par le coronavirus et une taxe climatique que Berne veut imposer, l’aviation d’affaires suisse met les bouchées doubles pour réduire les émissions de CO2. Climeworks, spin-off de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ), a développé la première technologie commerciale d’élimination du carbone au monde, avec un kérosène synthétique émettant au maximum 20% de dioxyde de carbone.

«Le secteur de l’aviation est responsable d’environ 2% de toutes les émissions mondiales de CO2 d’origine humaine. Sans contre-mesures, sa part pourrai...