Communiqués

d'entreprises

  07.10.2019, 16:53

Le regroupement, une solution de partage pour consommer local

Romande Energie

Vous cherchez une solution à la fois économique et écologique pour votre électricité ? Avez-vous pensé à la possibilité d’un regroupement d’auto-consommateurs ? Romande Energie vous propose des solutions pour vous faciliter sa mise en place et simplifier vos démarches administratives.

Le concept est simple : un propriétaire produit une électricité renouvelable, généralement à partir de panneaux photovoltaïques, et la partage avec ses voisins. Les clients finaux peuvent être des propriétaires mais aussi des locataires. En d’autres termes, un regroupement d’auto-consommateurs réunit des auto-producteurs et des auto-consommateurs autour d’une ou plusieurs habitations voisines. Ensemble, ils sont considérés comme un seul et même client par le gestionnaire de réseau de distribution (le GRD est l’entité qui rachète le surplus d’énergie réinjecté par une installation de production sur le réseau et fournit l’énergie manquante).

Le regroupement d’auto-consommateurs permet donc de soutenir deux notions qui sont de plus en plus importantes aux yeux de la société : le partage et la consommation locale. Avec ce système, on consomme de l’électricité produite localement, à un meilleur prix. « L’autoconsommation, grâce, la plupart du temps, à de l’énergie solaire, est un concept qui intéresse de plus en plus de personnes, confirme Kim Bercht, product manager chez Romande Energie, il s’agit à la fois d’autonomie et de partage. Nous travaillons dans le sens de la décentralisation et souhaitons accompagner celles et ceux qui veulent gagner en autonomie énergétique. »

Un système écologique et économique

Grâce au regroupement d’auto-consommateurs, la personne qui produit puis partage son énergie, 100 % renouvelable et propre, facture son électricité à ses voisins. Le gestionnaire obtient ainsi une rentrée d’argent. Cette somme lui permet d’amortir le coût de son installation de production. Il fixe lui-même son prix, qui sera moins élevé que celui de l’électricité du réseau. « Il existe toutefois des règles, précise-t-on chez Romande Energie, comme le fait que les bénéfices soient limités par la loi et que le modèle soit avantageux pour toutes les parties. »  Côté auto-consommateurs, on réalise aussi des économies. En effet, leurs factures diminuent puisqu’une partie de la consommation électrique vient d’une production, renouvelable et locale, moins chère. La part d’énergie provenant du réseau diminue. Donc l’addition baisse. 

Plus largement, le regroupement permet à des individus de bénéficier d’avantages habituellement réservés aux entreprises. Ainsi, si la consommation de l’ensemble du regroupement dépasse les 100'000 kilowatt-heures par an, il peut profiter d’un contrat sur le marché libéralisé. « Ce modèle facilite donc l’ouverture du marché aux particuliers, résume Kim Bercht. Le regroupement peut dans ce cas précis trouver de meilleurs tarifs pour acheter l’énergie qui lui manquerait. » Il s’agit finalement ici de libéralisation du marché de l’électricité pour les particuliers, le cumul de la consommation des différents auto-consommateurs leur permettant d’accéder à ce marché libre, plus intéressant.

Concrètement, avant la mise en place d’un regroupement d’auto-consommateurs, qui peut se faire dans de nouveaux bâtiments, y compris dans un immeuble locatif, il est nécessaire de bien repérer les différents acteurs potentiellement intéressés. Un devis pour l’installation de production doit être réalisé auprès de professionnels, notamment parce que l’installation devra avoir une certaine capacité de production d’énergie. La mise en place d’un regroupement nécessite bien sûr de répondre à quelques critères. Ainsi, la loi précise qu’elle est autorisée pour autant que « la puissance de production de l’installation ou des installations soit au moins de 10 % de la puissance de raccordement du regroupement ». De plus, les propriétés doivent être contiguës, avec un seul point de raccordement électrique.

Une présence à toutes les étapes

Romande Energie peut accompagner un particulier dans toutes ces démarches. La société prend le temps de clarifier la situation et de bien comprendre les besoins et les intérêts de son client. « La solution est complexe, nous devons donc proposer celle qui est la plus adaptée, insiste Kim Bercht. Nous pouvons être là dès l’installation des panneaux solaires et la mise en place des nouveaux compteurs. » Romande Energie peut également gérer les facturations, un travail fastidieux qui revient au gestionnaire, et ainsi simplifier la gestion du regroupement d’auto-consommateurs. « Nous mettons en place de nombreux services d’accompagnement car nous savons que le rôle de gestionnaire peut être compliqué » confirme Kim Bercht. L’accompagnement de Romande Energie se doit d’être spécifique à chaque projet : maintenance, facturation, gestion des contentieux, service client… « Nous pouvons nous substituer au gestionnaire du regroupement, confirme Kim Bercht, à la hauteur qui lui convient. »

 

Les communautés d’auto-consommateurs, qu’est-ce que c’est ?
Les regroupements et les communautés d’auto-consommateurs, qui offrent tous les deux de nombreux avantages aux producteurs et aux consommateurs d’énergie propre, sont des modèles très proches. Dans les deux cas, tout démarre par la pose de panneaux solaires pour produire localement de l’énergie verte.
Ensuite, quelques différences existent. Ainsi, une communauté réunit des auto-consommateurs d’un seul et unique bâtiment. Elle peut concerner des consommateurs de plusieurs sites, comme pour un regroupement, à condition qu’il n’y ait qu’un seul et même point de raccordement. Constituer une communauté ne nécessite pas de changements d’équipement (les compteurs du gestionnaire de réseau de distribution (GRD) et l’infrastructure électrique interne à la communauté peuvent généralement être conservés, et si cela n’est pas le cas, c’est le GRD qui prend en charge le changement de compteurs). Cette solution correspond donc bien aux habitants qui ne sont pas logés dans du neuf. « Il s’agit souvent d’une solution idéale en cas de rénovation, confirme Caroline Schweighofer, Product manager senior chez Romande Energie. Elle évite de devoir enlever les compteurs et de mettre en place un nouveau réseau interne. » A noter que les locaux en communautés doivent tous être alimentés par un même point d’entrée au réseau.
Comme pour le regroupement, il faut ensuite désigner un représentant. Le gestionnaire est souvent le propriétaire de l’installation de production. Pour les projets très importants, ce rôle peut être assuré par une régie. Ensuite, chaque membre de la communauté d’auto-consommateurs reste, pour le GRD, un client unique. Comme pour un regroupement, chacun a son compteur, ce qui permet de connaître l’ensemble des habitudes de consommation. Et chaque client reste indépendant. Les facturations peuvent aussi être assurées par Romande Energie.
 

Top