Votre publicité ici avec IMPACT_medias

JO 2014: la fondeuse ukrainienne Marina Lisogor pincée à la latrimetazidine

La fondeuse ukrainienne Marina Lisogor a été convaincue de dopage. Elle a été contrôlée positif à la latrimetazidine. C'est le troisième cas de dopage des Jeux de Sotchi après ceux de la biathlète allemande Evi Sachenbacher-Stehle et du bobeur italien William Frullani.

22 févr. 2014, 12:20
La fondeuse ukrainienne Marina Lisogor (à gauche), qui participe aux Jeux olympiques de Sotchi, a été contrôlée positif à une substance interdite, la latrimetazidine.

La fondeuse ukrainienne Marina Lisogor, qui participe aux Jeux olympiques de Sotchi, a été contrôlée positif à une substance interdite, la latrimetazidine, a annoncé le comité olympique ukrainien. Lisodor, 30 ans, avait terminé 58e du 10 km classique et du sprint.

Il s'agit du troisième cas de dopage des Jeux de Sotchi après ceux de la biathlète allemande Evi Sachenbacher-Stehle et du pousseur-freineur du bobsleigh à quatre italien William Frullani, tous deux exclus des Jeux.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias