Votre publicité ici avec IMPACT_medias

JO 2014: le cadeau surprise fait à la Russie en patinage artistique

Personne n'avait imaginé un tel scénario ! La jeune Adelina Sotnikova, certes douée mais encore loin d'avoir fait ses preuves, est devenue la première Russe championne olympique de patinage artistique. Et l'adolescente, pour ses premiers Jeux, ne l'a pas fait de justesse mais avec une grande marge sur la reine de ce sport, la médaillée d'or des Jeux 2010, la Sud-Coréenne Kim Yu-na.

20 févr. 2014, 22:01
Une surprise qui laisse planer quelques doutes à Sotchi...

Sotnikova a totalisé 224,59 points, devant Kim Yu-na (219,11) et l'Italienne Carolina Kostner (216,73).

Sotnikova n'était vraiment pas la Russe attendue à un tel niveau pour ces Jeux. Tout le monde s'était enflammé pour sa cadette, Julia Lipnitskaia, 15 ans et a qui battu Sotnikova il y a seulement un mois lors des Championnats d'Europe de Budapest.

Dans la patinoire de l'Iceberg, Lipnitskaia était bien la chouchou des 12'000 personnes présentes, qui scandaient son prénom. Mais après sa performance marquée d'une sévère chute, la foule a reporté tous ses encouragements sur Sotnikova.

La patineuse a très bien patiné, avec classe, mais a commis une faute en posant les deux pieds à la réception d'un saut. Il était peu probable qu'elle ne soit pas sur le podium mais la surprise a été grande de la voir surclasser la championne du monde 2012, l'élégante Kostner, passée juste avant elle et qui n'a commis aucune faute et ébloui sur son Boléro de Ravel. Pourtant, l'Italienne pointera à 8 points de Sotnikova.

La Russe a été gratifiée de 149,95 points pour son programme libre, Introduction et Rondo Capriccioso, devant un public en délire. Un tel score la place à seulement à 0,11 point du record détenu par Kim Yu-na, établi il y a 4 ans (150,06). La Russe a donc amélioré à Sotchi son meilleur score de la saison en faisant un bond incroyable de 18 points en un mois seulement. Kim Yu-na, passée en dernière position, a mis toute sa légèreté et sa grâce sur la glace, mais les Jeux étaient faits.

Unique double championne olympique de l'histoire, Katarina Witt a déjà fait part de sa surprise. «Je ne comprends pas. Je suis vraiment étonnée», lâchait l'Allemande.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias