Revue de presse: soins intensifs, «Debout la Suisse», trou de Tolochenaz… les titres de ce dimanche

Quelle est la situation dans les services de soins intensifs des hôpitaux suisses? Comment se nomme le mouvement politique fondé par les opposants aux mesures sanitaires? Combien de demandes d’indemnisation les CFF ont-ils reçu après la perturbation sur la ligne Lausanne-Genève? Les réponses dans les journaux de ce dimanche.
28 nov. 2021, 08:32
/ Màj. le 28 nov. 2021 à 10:37
La presse dominicale revient sur quelques-uns des principaux faits d'actualité de ces derniers jours.

Le coronavirus est toujours bien présent dans la presse dominicale. Il y est également question des ambitions politiques des opposants aux mesures sanitaires, ainsi que d’intoxications au GHB. Voici les principales informations, non confirmées à Keystone-ATS:


Règle des 2G: 2 Suisses sur 3 favorables

SONNTAGSBLICK: Près de deux tiers des Suisses (62,8%) sont favorables à l’introduction de la règle des 2G, à savoir de n’autoriser la participation à la vie publique qu’aux seules personnes vaccinées ou guéries, et non plus aussi testées, selon un sondage représentatif du SonntagsBlick. L’obligation vaccinale récolte également une majorité (53%). 

Près de sept personnes sur dix (69%) sont en outre favorable à l’obligation vaccinale pour le personnel soignant. D’un point de vue juridique, une telle mesure serait possible en vertu de la loi sur les épidémies. Un nouveau confinement est en revanche clairement rejeté, moins d’une personne sur cinq (18,5%) y étant favorable. Le sondage a été réalisé par l’institut Link auprès de 1300 personnes.


Détériorations aux soins intensifs

SONNTAGSZEITUNG/SONNTAGSBLICK: Ces deux dernières semaines la situation dans les services de soins intensifs des hôpitaux s’est dramatiquement détériorée, selon des recherches de la SonntagsZeitung. Dans plusieurs cantons, il n’y aurait plus qu’un lit de libre dans l’unité de soins intensifs. Vendredi, 190 patients Covid étaient aux soins intensifs et la tendance est fortement à la hausse. A partir de 200 patients, les interventions moins urgentes seront reportées. Parallèlement, le nombre total de lits de soins intensifs n’a cessé de diminuer au cours des derniers mois, principalement en raison du manque de personnel. Actuellement, le nombre de lits est de 854, contre 1000 il y a un an. 

Dans le SonntagsBlick, le directeur de l’hôpital de l’Ile à Berne fait écho à ces chiffres en indiquant qu’il serait impensable de devoir agrandir les unités de soins intensifs, car déjà en temps normal il manque du personnel. Il appelle donc la population à respecter les mesures de protection et à se faire vacciner. Le chef de l’hôpital cantonal de Saint-Gall est également préoccupé par l’augmentation du nombre de patients et appelle le Conseil fédéral à prendre des mesures coordonnées.


Le mouvement «Debout la Suisse»

LE MATIN DIMANCHE/SONNTAGSZEITUNG: Les opposants aux mesures sanitaires créent un mouvement politique, Debout la Suisse (DLS), et entendent présenter des candidats aux prochaines élections cantonales ainsi qu’aux fédérales de 2023, rapportent Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung. Selon ses responsables, le mouvement sera lancé quel que soit le résultat du vote sur la loi Covid. 

A l’exception du Réseau Choix Vaccinal, créé en 2011, Debout la Suisse regroupe neuf mouvements citoyens fondés en réaction aux conséquences du Covid sur la vie sociale. Les Amis de la Constitution constituent le plus gros bloc. Le mouvement s’articule autour de deux points essentiels: le retour à l’ordre constitutionnel et la priorité qui doit être donnée aux libertés individuelles.


Lausanne-Genève: 4900 demandes d’indemnisation

LE MATIN DIMANCHE: Suite à la perturbation de trafic sur la ligne Lausanne-Genève provoquée par un affaissement de terrain à la hauteur de Tolochenaz (VD), les CFF ont reçu 4900 demandes d’indemnisation, indique un porte-parole de l’entreprise dans Le Matin Dimanche. Il précise qu’il est encore trop tôt pour avancer un montant global des frais à rembourser car les CFF ont reçu d’autres demandes, comme des remboursements de frais de taxis.


Vaud: plaintes pour intoxication au GHB

LE MATIN DIMANCHE: Trois plaintes pour intoxication au GHB ont été déposées dans le canton de Vaud, rapporte Le Matin Dimanche. Les polices cantonale et lausannoise indiquent avoir reçu une quinzaine d’annonces potentielles ces derniers mois dont «trois font l’objet d’une plainte et d’investigations approfondies sous l’autorité d’un procureur». 

Interrogé par le journal, le Ministère public confirme mais ne donne pas de précisions sur le niveau des accusations. Dans les autres cantons romands, aucune plainte liée au GHB n’a été enregistrée. Fribourg précise cependant que deux personnes ont été entendues sans que le Ministère public ne se saisisse du dossier pour l’instant tandis que Genève indique qu’une annonce qui date de fin octobre fait l’objet d’actions de police préliminaires usuelles.


Credit Suisse et la justice américaine

SONNTAGSZEITUNG/SONNTAGSBLICK: Le litige fiscal de Credit Suisse continue d’occuper la justice américaine. Selon la SonntagsZeitung, un ancien collaborateur de la banque a déposé une plainte civile afin que la justice américaine rouvre le dossier des fonds non déclarés. Il reproche à Credit Suisse de continuer à gérer des fonds américains non déclarés, malgré des déclarations affirmant le contraire. Dans ce contexte, de nouveaux comptes totalisant plus de 100 millions de dollars auraient été découverts. Les ennuis guettent également Credit Suisse sur un autre front. 

Selon le SonntagsBlick, l’ex-premier ministre géorgien Bidzina Ivanichvili a, par l’intermédiaire de ses avocats, déposé une plainte pénale contre la banque pour blanchiment d’argent aggravé. Divers employés de Credit Suisse doivent comparaître devant le procureur genevois Yves Bertossa.


Meilleure situation financière des Suisses

SONNTAGSBLICK: Malgré la pandémie, la situation financière des Suisses s’est plutôt améliorée ces deux dernières années. C’est ce qui ressort d’un sondage représentatif réalisé par l’institut d’études de marché Intervista pour la Banque Migros et dont le SonntagsBlick se fait l’écho. Alors qu’une personne interrogée sur deux a indiqué que sa situation financière était meilleure qu’avant le début de la crise, seuls 17% ont déploré une détérioration. Cette évolution pourrait être liée au fait que la population s’est restreinte pendant la pandémie: moins de restaurants, de cinémas et de grandes manifestations.


UE: craintes de l’industrie pharmaceutique

NZZ AM SONNTAG: L’industrie pharmaceutique helvétique craint de perdre son accès à l’Espace économique européen après l’interruption des négociations sur l’accord-cadre avec l’UE. Selon la NZZ am Sonntag, la branche demande à la Confédération de clarifier les relations de la Suisse avec l’UE. Sinon l’industrie sera à la traîne sur son plus grand marché. L’UE élabore actuellement une stratégie pour l’industrie pharmaceutique, ce qui entraînera de nouvelles lois et aura des répercussions sur la participation au marché intérieur européen, souligne René Buholzer, directeur de la faîtière Interpharma.