Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Léonard Muller reprend son titre, Edwige Capt conserve le sien

Les chronos du Trophée de Marchissy sont restés stables, sauf pour Lorraine Ruffieux qui pulvérise son record.

26 sept. 2016, 23:34
/ Màj. le 27 sept. 2016 à 00:01
Marchissy, Dimanche 25 septembre 2016, Course à pied, Trophée de Marchissy, Muller Léonard d'Aubonne, 1er Séniors Hommes, Photos Céline Reuille

Cent-vingt-huit, tel est le nombre de participants à avoir emprunté, dimanche, le parcours sinueux de la 3e édition du Trophée de Marchissy. Un chiffre stable qui déçoit quelque peu Léonard Pilloud, l’organisateur de la course. «Au vu des préinscriptions en forte augmentation, des excellentes conditions météorologiques et de la mise en place d’un chronométrage professionnel, il est vrai que nous espérions dépasser le record de participation», regrette le Martiolan.

Cette fréquentation stagnante n’entame toutefois en rien la motivation du nouveau responsable de la course. «Cette course ne doit et ne peut s’arrêter, car, au-delà de son aspect sportif, elle amène de la vie et de l’animation à Marchissy», lâche le trentenaire, pour qui la vie sociale de son village importe beaucoup.

Les fidèles participants expriment d’ailleurs tous un attachement quasi viscéral à cette épreuve du pied du Jura, et relèvent unanimement sa haute convivialité. A l’image...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias