Réservé aux abonnés

A Mossoul, face aux voitures suicides

Le bataillon du Scorpion progresse péniblement pour atteindre la vieille ville, dernier fief de Daech.
28 mars 2017, 23:40
/ Màj. le 29 mars 2017 à 00:01
Federal Police soldiers gesture to other soldiers near the old city, during fighting against Islamic State militants on the western side of in Mosul, Iraq, Tuesday, March 28, 2017. (AP Photo/Felipe Dana) Iraq Mosul

C’est encore l’un de ces instants où l’on joue sa vie. Les hommes du bataillon du Scorpion, d’un même mouvement, bondissent d’une maison en ruine. Ils courent à découvert à travers une avenue tenue par des snipers djihadistes. Alors qu’un blindé fait feu pour couvrir leur course de deux cents mètres, ils évitent les débris, sautent les fossés, passent au-dessus d’un chemin de fer, s’engouffrent à l’abri et respirent, enfin.

L’abri, ce sont de solides galeries de béton armé, d’anciens ateliers d’artisans métallurgistes. Les hommes s’installent dans un atelier de chaudronnerie. Le bataillon du Sc...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois