Réservé aux abonnés

A Téhéran, les hommes d'affaires spéculent sur le dollar

Les entrepreneurs iraniens profitent en retardant leurs paiements, ils attendent le raffermissement de leur monnaie face au billet vert.
25 août 2015, 16:10
data_art_9290288.jpg

Georges Malbrunot

Un oeil sur les négociations de Vienne. L'autre sur le cours du dollar. Ces derniers jours, à mesure que l'on se rapprochait d'un accord âprement négocié à Vienne sur le nucléaire, entre les grandes puissances et l'Iran, Kambiz, un importateur de matériels électriques, n'a cessé de scruter sur son téléphone portable les variations du billet vert. "Le dollar est en train de chuter, se félicite-t-il. Il y a trois jours, il était à 33 500 rials. Après l'accord, il sera à environ 30 000" . Et comme cet industriel était convaincu qu'un arrangement allait finir par être conclu, ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois