Attaque d'Orly: réouverture progressive du trafic aérien

La situation revient à la normale à l'aéroport de Paris Orly après qu'un homme a été abattu dans la matinée. Le terminal Ouest a rouvert ses portes, tandis que l'aile Sud rouvre progressivement.
18 mars 2017, 14:23
/ Màj. le 18 mars 2017 à 15:45
Une partie du tafic aérien a pu reprendre.

Le terminal Ouest de l'aéroport d'Orly, où le trafic était interrompu depuis l'agression d'une militaire de l'opération Sentinelle, a rouvert ses portes samedi midi.

"S'agissant d'Orly-Ouest, le terminal est ouvert de nouveau donc le trafic va reprendre progressivement", a confirmé sur Europe 1 le PDG d'ADP Augustin de Romanet. Le trafic a repris samedi après-midi au départ comme à l'arrivée d'Orly-Sud, a-t-on appris auprès de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC). L'aéroport était fermé depuis l'attaque dans la matinée d'une militaire de l'opération Sentinelle,

Cette réouverture intervient quelques heures après la reprise du trafic à Orly-Ouest, autre terminal de l'aéroport. "Il s'agit d'une reprise progressive", a toutefois précisé à l'AFP Eric Héraud, porte-parole de la DGAC.

Le trafic avait été complètement suspendu dans les deux terminaux vers 08h50. Cette fermeture a obligé les autorités aéroportuaires à dérouter de nombreux vols notamment vers Roissy, les passagers des avions posés sur le tarmac étant pour leur part confinés à bord des appareils.

Selon ADP, treize appareils au total ont été concernés par cette mesure de confinement. "Les 1500 personnes qui se trouvaient" à bord "sont en train d'être débarquées", "donc nous sommes en train de revenir à la normale", a toutefois précisé Augustin de Romanet.

Selon la Direction générale de l'aviation civile (DGAC), 29 avions au total ont été déroutés samedi matin. Parmi eux, 28 ont atterri à Roissy-Charles-de-Gaulle, le dernier s'étant posé à Beauvais.

Selon le PDG d'ADP, le retour à la normale, concernant Orly-Sud, devrait intervenir dimanche matin. "Surtout, vérifiez en appelant votre compagnie ou en allant sur le site de paris aéroports que l'avion que vous envisagez de prendre est maintenu et venez si possible en transports en commun", a-t-il insisté.