Au moins 40 morts dans un accident de train au Pakistan

Une rame transportant des passagers a déraillé lundi à proximité de Daharki, au Pakistan. Au moins 40 personnes ont été tuées.
07 juin 2021, 07:18
/ Màj. le 07 juin 2021 à 14:06
Les accidents ferroviaires sont fréquents au Pakistan, qui a hérité de milliers de kilomètres de voies et des trains de l'époque coloniale, sous l'empire britannique.

Au moins 40 personnes ont été tuées et des dizaines blessées, certaines toujours prises au piège sous les débris métalliques, dans un déraillement suivi d'une collision avec un autre train de passagers, lundi matin dans le Sud du Pakistan.

Plusieurs heures après, les secours appelés sur place s'employaient toujours à libérer des passagers prisonniers des épaves des convois près de la ville de Daharki, dans le Nord de la province du Sind, a rapporté à l'AFP un porte-parole des Pakistan Railways.

Le double accident s'est produit vers 03h30 locales (00h30 heure suisse), à une heure où la plupart des 1200 passagers des deux trains devaient vraisemblablement dormir.

 

 

Le premier train a déraillé avant d'être percuté par un autre train arrivant en sens inverse, selon le porte-parole.

"Nous sommes tombés les uns sur les autres mais rien de grave", a raconté à l'AFP Akhtar Rajput, passager du Millat Express qui a déraillé. "Puis un autre train surgi de nulle part nous a percutés et ça nous a bien plus fortement secoués. Quand j'ai repris les esprits, j'ai vu des passagers gisant autour de moi, d'autres essayant de s'extraire du wagon".

Le Millat Express reliait le grand port de Karachi à la ville de Sardogha quand il a déraillé, glissant sur les voies du Sir Syed Express qui arrivait en sens contraire de Rawalpindi.

Selon le ministre de l'Information, Fawad Chaudry, les deux accidents se sont produits à quelques minutes d'intervalle.

Dizaines de blessés

Un responsable de la police de Daharki, Umar Tufail, a déclaré qu'au moins 40 personnes avaient été tuées et des dizaines d'autres blessées.

"Une des voitures est couchée sous la locomotive et nous pouvons voir trois corps piégés à l'intérieur", a-t-il précisé à l'AFP, ajoutant que deux autres corps au moins avaient été repérés ailleurs, "ce qui nous laisse craindre que le bilan continue de monter".