Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Australie: les touristes se ruent pour grimper le célèbre rocher d’Uluru avant sa fermeture

Dès ce samedi, il ne sera plus possible d’escalader le célèbre rocher d’Uluru, en Australie. Le site, très apprécié des touristes, a été fermé au public pour le préserver des dommages environnementaux. Vendredi, des centaines de personnes se sont ruées pour effectuer une dernière ascension.

25 oct. 2019, 16:08
Vendredi, ils étaient des centaines à vouloir entreprendre une dernière fois l'ascension de ce fameux rocher.

Des centaines de touristes se sont rués au pied du célèbre rocher d’Uluru ce vendredi en Australie. Leur objectif: escalader le site pendant que cela est encore possible, étant donné que le monolithe géant sera fermé au public dès ce samedi.

Uluru, également appelé Ayers Rock, sera inaccessible définitivement, à la demande de ses propriétaires, les aborigènes Anangu, rapporte The Canberra Times. Ces derniers, qui vénèrent l’énorme rocher depuis des dizaines de milliers d’années, ont expliqué qu’il s’agit d’un lieu extrêmement important et non pas d’un «parc à thème». Ils craignent notamment les dommages environnementaux. 

 

 

Avant cette interdiction, des panneaux avaient été installés pour inciter les visiteurs à ne pas entreprendre l’escalade d’Uluru, mais beaucoup n’y prêtaient pas attention.

 

 

Vendredi matin, ils étaient nombreux à attendre pendant des heures que les conditions météorologiques soient favorables à une dernière ascension. Certains étaient déjà présents à 4 heures.

Il sera toujours permis de visiter le parc national d’Uluru-Kata Tjuta. Ce site est fréquenté chaque année par près de 400’000 personnes. 

 

 

Votre publicité ici avec IMPACT_medias