Bernard Tapie est mort ce dimanche à 78 ans, des suites d’un cancer

Président mythique de l’OM et homme d’affaire, Bernard Tapie est décédé ce dimanche matin à 78 ans, a annoncé sa famille.
03 oct. 2021, 09:49
Bernard Tapie a été un vrai touche à tout.

Bernard Tapie est mort à 78 ans d’un cancer dont il souffrait depuis plusieurs années, a annoncé la famille au groupe de presse La Provence, dont l’homme d’affaires était l’actionnaire majoritaire.



«Dominique Tapie et ses enfants ont l’infinie douleur de faire part du décès de son mari et de leur père, Bernard Tapie, ce dimanche 3 octobre à 8h40, des suites d’un cancer», précise le communiqué envoyé à la Provence. Sur son compte Instagram, Stéphane Tapie, l’un des fils de l’ancien homme d’affaires, a confirmé l’information d’un court message, «Au revoir mon Phénix», en légende d’une photo en noir et blanc de lui et son père.



Jean Castex, Premier ministre français, salue «un combattant», «un homme très engagé». «La première image qui me vient c’est celle du combattant, pour ses idées, ses convictions. Il a toujours été très engagé contre l’extrême droite, mais surtout pour des causes, son club, sa ville, l’entreprise aussi. Bref un homme très engagé qui a tout donné et je crois qu’on l’a vu aussi contre la maladie. Il a lutté pied à pied, comme le combattant qu’il a toujours été. Je m’incline à la mémoire de Bernard Tapie», a déclaré le chef du gouvernement à la presse.

«Une combativité à déplacer les montagnes»

«Le Président de la République et son épouse sont touchés par le décès de Bernard Tapie, dont l’ambition, l’énergie et l’enthousiasme furent une source d’inspiration pour des générations de Français», a indiqué dans un communiqué l’Elysée, rendant hommage à cet homme aux «mille vies».

«Cet homme qui avait une combativité à déplacer les montagnes et à décrocher la lune ne déposait jamais les armes, et livra bataille contre le cancer jusqu’à ses derniers instants», ajoute le texte, venant s’ajouter au torrent de réactions dans toute la classe politique.



L’Olympique de Marseille, dont les supporters multipliaient ces derniers jours les soutiens à celui qu’ils surnommaient le «boss», a estimé sur Twitter qu’il «laissera un grand vide dans le coeur des Marseillais et demeurera à jamais dans la légende du club». Bernard Tapie est décédé un jour où son ancienne équipe allait jouer, à 17h00, sur la pelouse des Dogues lillois.



Le maire socialiste de Marseille, Benoît Payan, a lui promis que la ville «sera au rendez-vous pour lui rendre un hommage populaire à sa hauteur», ajoutant: «Bernard Tapie, à jamais Marseillais».

Les principales dates de Bernard Tapie

- 26 janvier 1943: naissance à Paris.

- années 1980: repreneur d’entreprises en difficultés (Terraillon, Look, La Vie Claire, Wonder, Testut et, son coup d’éclat, en 1990, Adidas).

- 1989: élu député «Majorité présidentielle» des Bouches-du-Rhône (réélu en 1993). Affronte lors d’un fameux débat télévisé le leader du Front national, Jean-Marie Le Pen.

- avril-mai 1992: éphémère ministre de la Ville dans le gouvernement socialiste de Pierre Bérégovoy. Il le redeviendra pendant 3 mois l’année suivante.

- 1993: l’Olympique de Marseille, qu’il préside, remporte la Ligue des Champions. Début de l’affaire du match de football truqué Valenciennes-OM. Vend Adidas à un groupe d’investisseurs piloté en sous-main par sa propre banque, le Crédit lyonnais, alors publique.

- 1994: la liste MRG aux Européennes qu’il conduit arrive, à la surprise générale, à peine 2,5 points derrière celle du socialiste Michel Rocard.

- 1995: procès VA-OM. Est condamné pour corruption. Placé en faillite personnelle l’année suivante, il perd ses mandats électifs. Il fait six mois de prison en 1997.

- 1996/2008: écrit, fait de la radio, du cinéma, du théâtre, joue le «Commissaire Valence» dans la série à succès de TF1.

- 2012: devient propriétaire du quotidien «La Provence».

- 2017: condamné, après une bataille judiciaire dantesque, à rembourser les 403 millions d’euros (434 millions de francs) obtenus pour mettre un terme à son litige avec le Crédit lyonnais. Dans le volet pénal de l’affaire, il sera relaxé deux ans plus tard. Le parquet fait appel.

- 2017: sa femme annonce qu’il souffre d’un cancer de l’estomac.

- 4 avril 2021: victime d’un violent cambriolage à son domicile en région parisienne.

- 09 juin 2021: fin du procès en appel sur le volet pénal de l’arbitrage. Le parquet requiert, en son absence, 5 ans de prison avec sursis.

- 03 octobre 2021: décès des suites de son cancer

par Nicole Cajeux