Brésil: "incorruptibles" policiers pincés à Rio

Des policiers réputés incorruptibles ont été arrêtés, sur ordre de la justice brésilienne. Ces gardiens de la paix appartiennant au redouté Bataillon d'opération, sont accusés de recevoir des pots-de-vin de la part de trafiquants de drogue.

11 déc. 2015, 22:02
Les troupes de police brésiliennes sont très estimées.

Une enquête du parquet a montré que ces policiers réputés incorruptibles recevaient des paiements mensuels de 2000 à 10'000 réais (entre 510 et 2'550 francs) pour des informations sur leurs opérations dans une dizaine de favelas. Ils revendaient aussi les armes saisies au cours de leurs opérations aux trafiquants, indique un communiqué officiel.

Les membres du Bope, dont l'emblème est une tête de mort traversée d'un poignard et deux pistolets, sont en charge des occupations de favelas menées depuis 2008 par le gouvernement de Rio désireux de sécuriser la ville pour le Mondial de 2014 et les J.O. de 2016.

Ces opérations sont destinées à reprendre le contrôle de ces quartiers pauvres aux mains des trafiquants depuis des décennies. Le Bope donnait jusqu'à présent l'image d'une force incorruptible, une image vendue dans la série de films "Troupe d'élite".