Brésil: un touriste suisse a été grièvement blessé par balle dans une favela de Rio

Dans la nuit de dimanche à lundi, un touriste suisse de 73 ans s’est fait grièvement blesser dans une favela de Rio de Janeiro et est actuellement à l’hôpital. Sa femme a quant à elle des coupures au bras. Les responsables n’ont pas encore été identifiés.
31 déc. 2019, 06:37
L'agression s'est produit dans la favela de Cidade Alta. (illustration)

Guidé par leur GPS, un couple de touristes suisses, en vacances à Rio de Janeiro, s’est retrouvé par erreur dans une favela de la ville, où ils ont été agressés. Le mari a été grièvement blessé par balle, sa femme souffre de coupures au bras.

La police militaire de Rio de Janeiro a indiqué sur Twitter avoir secouru deux touristes suisses blessés dans la nuit de dimanche à lundi après une agression dans la favela de Cidade Alta. Hospitalisé, l’homme de 73 ans se trouve actuellement dans un état critique, selon un communiqué de l’hôpital public de Getulio Vargas.

Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a confirmé mardi à Keystone-ATS que deux ressortissants suisses ont été blessés lors d’une attaque au Brésil. Un porte-parole du DFAE a ajouté qu’un représentant de l’ambassade s’est déplacé à l’hôpital pour rendre visite aux victimes. Le consulat général de Suisse à Rio de Janeiro assure la protection consulaire des victimes et est en contact avec les autorités compétentes.

Zone à éviter

Le couple suisse roulait en direction de la ville coloniale de Paraty, au sud de Rio, lorsque leur GPS les a fait passer par le bidonville, explique la police. Sa femme, âgée de 65 ans, a raconté à la presse locale que tous deux avaient été victimes d’une tentative de vol.

L’incident s’est produit dans une zone dominée par les criminels que les touristes doivent éviter.
Mauro Fliess, porte-parole de la police militaire

«L’incident s’est produit dans une zone dominée par les criminels que les touristes doivent éviter», a déclaré par téléphone le porte-parole de la police militaire, Mauro Fliess, à l’agence de presse AP. Les enquêteurs fouillaient lundi la favela afin de retrouver les responsables de l’attaque.

Dans ses conseils aux voyageurs publiés sur son site internet, le DFAE recommande d’éviter «à tout prix les visites dans les quartiers pauvres (favelas)».

En 2015, un couple de Brésiliens, guidé par un GPS, était entré dans une favela et une femme de 70 ans avait été tuée par balle.