Réservé aux abonnés

Brexit: pourquoi la recherche britannique est prise en otage

L’Union européenne fait traîner l’intégration du Royaume-Uni dans son programme Horizon Europe.
23 nov. 2021, 00:01
/ Màj. il y a 9 jours
Pour l'heure, un tiers des publications scientifiques britanniques sont le fruit de collaborations avec des chercheurs européens.

Des milliers de chercheurs, universitaires, ingénieurs ou fondateurs de start-up innovantes britanniques sont dans le flou le plus total. Ils devraient faire partie depuis le début de l’année du programme de soutien à la recherche et l’innovation de l’Union européenne, Horizon Europe, doté d’un budget de 95,5 milliards d’euros sur sept ans. 

A lire aussi: La Suisse exclue des programmes de recherche de l'UE: les chercheurs sont inquiets

Or, en raison des tensions entre Londres et Bruxelles sur le Brexit, la formalis...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois