Californie: les tueurs de San Bernardino étaient des "partisans" de l'Etat islamique

Samedi, l'Etat islamique a diffusé un communiqué indiquant que les tueurs de San Bernardino étaient deux de ses "partisans". Le couple d'origine pakistanaise a tué 14 personnes, mercredi, dans cette ville de Californie.

05 déc. 2015, 11:22
Syed Farook et sa femme avaient semble-t-il noué des liens avec des islamistes extrémistes.

Le groupe Etat islamique (EI) a attribué samedi à deux de ses "partisans" la responsabilité de la tuerie de San Bernardino, qui a fait 14 morts mercredi en Californie. L'un des auteurs de ce massacre avait fait allégeance aux djihadistes peu avant de passer à l'acte.

"Deux partisans de l'EI ont attaqué il y a plusieurs jours un centre à San Bernardino en Californie", a déclaré l'organisation djihadiste dans son bulletin radiophonique quotidien Al Bayan. Une agence de presse liée à l'EI, Aamaq, a affirmé dès vendredi soir que l'attaque de San Bernardino avait été menée par des partisans du groupe djihadiste mais cette revendication est intervenue après que la prestation d'allégeance de Tashfeen Malik a été publiquement évoquée.

De sources gouvernementales américaines, on souligne que rien ne permet de dire que l'attaque a été dirigée par l'EI, ni même que l'organisation était au courant des projets du couple meurtrier.