Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Considérés comme force d'occupation, les militaires ukrainiens doivent quitter la Crimée

Les forces armées ukrainiennes en Crimée sont considérées comme force d'occupation depuis que les autorités régionales ont décrété le rattachement à la Russie. Elles sont sommées de partir ou de faire allégence au nouveau pouvoir.

06 mars 2014, 15:18
Ces militaires ukrainiens gardant la base de Belbek en Crimée doivent partir ou prendre la nationalité russe d'après les ordres des autorités de la région.

Le décret sur le rattachement de la Crimée à la Fédération de Russie étant entré en vigueur, les effectifs de l'armée ukrainiennes qui s'y trouvent seront dorénavant considérés comme une "force d'occupation", a annoncé jeudi le vice-Premier ministre de la région autonome. Elles devront se rendre ou partir.

"Les forces armées de tout pays tiers sont occupantes. Les forces armées ukrainiennes doivent choisir entre déposer les armes, quitter leurs postes, accepter la citoyenneté russe et rejoindre l'armée russe. Si elles ne sont pas d'accord, nous sommes prêts à leur proposer un sauf conduit du territoire de Crimée jusqu'en Ukraine", affirmé Roustam Temirgaliev.

"Les seules forces armées légales sur le territoire de Crimée sont les forces armées russes", a-t-il ajouté.

Adoption du rouble

Par ailleurs, la Crimée pourrait adopter la monnaie nationale russe, le rouble, a-t-il affirmé. "Toutes les entreprises nationales ukrainiennes seront nationalisées et deviendront propriété de la Crimée autonome", a dit le vice-Premier ministre.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias