Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Corée du Nord: Ban Ki-moon a l'espoir de voir les tirs de missiles cesser

En visite en Russie, le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon s'est dit très inquiet de l'acte provocateur de la Corée du Nord, qui a lancé trois missiles samedi dans la Mer du Japon.

19 mai 2013, 12:35
Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a dit dimanche son espoir que la Corée du Nord allait cesser ses tirs de missiles, après le tir de trois missiles la veille par Pyongyang.

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a dit dimanche son espoir que la Corée du Nord allait cesser ses tirs de missiles et reprendre les négociations, après le tir de trois missiles à courte portée la veille par Pyongyang. Il a qualifié ces tirs de "provocation".

"J'espère que la Corée du Nord va se garder de continuer ce genre de choses", a-t-il dit dimanche à Moscou, selon la version russe de ses propos publiée par l'agence RIA Novosti. "Nous sommes très inquiets de l'acte provocateur de la Corée du Nord", a t-il affirmé. M. Ban était à Moscou après avoir rencontré vendredi le président russe Vladimir Poutine à Sotchi, sur la mer Noire.

"Il est temps de reprendre le dialogue et d'apaiser les tensions. Les Nations unies sont prêtes à aider", a-t-il déclaré, avant de dire son espoir que la Russie "utiliserait ses contacts pour faire baisser la tension et renforcer le dialogue avec la Corée du Nord".

Moscou était le plus important allié de Pyongyang à l'époque soviétique, mais son influence a nettement diminué au cours des deux dernières décennies.

L'armée nord-coréenne a tiré samedi trois missiles à courte portée depuis sa côte orientale vers la Mer du Japon, selon le ministère sud-coréen de la Défense, qui a dit ignorer la raison de ces tirs. Pyongyang effectue régulièrement des essais de missiles à courte portée.

Séoul avait critiqué ces actes, les qualifiant de "grave provocation". Dimanche, la Corée du Nord a de nouveau tiré un missile de courte portée depuis sa côte orientale, selon un responsable sud-coréen.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias