Coronavirus – Fake news: non, les moustiques ne sont pas un vecteur de transmission du virus

Les fake news se répandent presque aussi vite que le coronavirus. L’une d’elles affirme que les moustiques peuvent transmettre le virus. Or, aucune étude scientifique ne le prouve.

03 avr. 2020, 11:27
Régulièrement, nous décortiquons pour vous les fake news sur le coronavirus diffusées sur les réseaux sociaux.

Le Covid-19 peut-il être transmis par piqûre de moustiques? Si beaucoup se posent la question, aucun étude scientifique ne le prouve. L’insecte peut effectivement être le vecteur de maladies (paludisme ou chikungunya) mais uniquement via le sang humain qu’ils transportent suite à une piqûre. 

Or, si d’après les dernières recherches, le coronavirus est arrivé jusqu’à l’humain par le pangolin, il circule principalement par voies respiratoires et le contact physique.
 


«Jusqu’à aujourd’hui il n’y a aucune information, aucune preuve qui indique que le nouveau coronavirus pourrait être transmis par piqûre de moustiques» a tenu à préciser l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sur son compte Twitter.
 


Aussi, comme le rappelle l’OFSP, c’est davantage la salive ou le mucus projeté qui contaminent. La maladie se transmet donc par les postillons (éternuements, toux) et par le contact de mains non lavées.