Réservé aux abonnés

Cuisant échec pour Matteo Renzi

Aux municipales, le Parti démocrate a essuyé des défaites alarmantes avant le référendum d’octobre, vital pour le chef du gouvernement.
20 juin 2016, 23:39
/ Màj. le 21 juin 2016 à 00:01
epa05379545 Italian Premier Matteo Renzi attends a press conference at Chigi Palace in Rome, Italy, 20 June 2016, following to mayoral elections.  EPA/ANGELO CARCONI ITALY ELECTIONS

Rome

RICHARD HEUZÉ

Matteo Renzi le reconnaît: l’échec est cinglant pour le Parti démocrate. «A Rome et à Turin, nous n’avons aucune circonstance atténuante.» Mais, ajoute-t-il aussitôt, «il ne s’agissait pas d’un vote national. Je n’ai jamais eu l’intention de me démettre, ni hier, ni aujourd’hui. Que cela soit bien clair.»

Cela dit, la pilule est amère pour le président du Conseil, et les quelques résultats engrangés ne suffisent pas à compenser le recul général subi dans ce deuxième tour des élections municipales partielles. La satisfaction la plus grande vient de Milan, où le candidat démocrat...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois