Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Damas s’acharne encore

22 févr. 2018, 00:01
In this photo released on Wednesday Feb. 21, 2018 provided by the Syrian Civil Defense group known as the White Helmets, shows a member of the Syrian Civil Defense group rescuing a young girl from a damaged damaged by airstrikes and shelling by Syrian government forces, in Ghouta, a suburb of Damascus, Syria. New airstrikes and shelling on the besieged, rebel-held suburbs of the Syrian capital killed at least 10 people on Wednesday, a rescue organization and a monitoring group said. (Syrian Civil Defense White Helmets via AP) Syria

Des bombes et des barils d’explosifs ont à nouveau ciblé, dans la nuit de mardi à hier, la Ghouta orientale, près de Damas. Les avions du régime ont aussi visé plusieurs localités à proximité. L’ONU se dit «profondément préoccupée».

Une centaine d’obus ont été tirés sur la région et ces nouvelles frappes ont coûté la vie à au moins dix civils, dont trois enfants, et fait plus de 200 blessés, a précisé, hier, l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), une ONG qui jouit, en Syrie, d’un large réseau de sources et de correspondants.

Outre des bombes, les avions ont largué des barils d’explosifs sur les localités d’Arbine et de Aïn Tourma, une arme qui tue aveuglément et dont l’utilisation est dénoncée par l’ONU.

Depuis le début, dimanche, de la nouvelle campagne aérienne contre l’enclave de la Ghouta orientale, où sont assiégés 400 000 habitants, plus de 270 civils, dont...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias