Réservé aux abonnés

Dès l’ouverture de la conférence de Paris, la fracture est évidente

Appels à sauver la planète lancés avec la division Nord-Sud en filigrane.

30 nov. 2015, 23:28
/ Màj. le 01 déc. 2015 à 00:01
epa05049680 French president Francois Hollande delivers a speech during the International solar alliance launch ceremony at the COP21 World Climate Change Conference 2015 in Le Bourget, north of Paris, France, 30 November 2015. The 21st Conference of the Parties (COP21) is held in Paris from 30 November to 11 December aimed at reaching an international agreement to limit greenhouse gas emissions and curtail climate change.  EPA/GUILLAUME HORCAJUELO FRANCE COP21

Les chefs d’Etat du monde entier ont appelé, hier, à une action urgente contre le réchauffement climatique. Mais les lignes de fracture qui divisent pays du Nord et du Sud sont vite réapparues, lors du plus grand sommet réuni par l’ONU, à Paris, au premier jour de la conférence sur le climat.

A l’ouverture de cette grand-messe pour la planète, les 150 dirigeants, dont l’Américain Barack Obama, le Chinois Xi Jinping, le Japonais Shinzo Abe et le Français François Hollande, ont observé une minute de silence après les attentats récemment perpétrés dans plusieurs pays, dont la France.

La lutte contr...