Des militants appellent Damas à la désobéissance

Des militants syriens contre le régime de Bachar al-Assad ont exhorté les habitants de Damas à la «désobéissance» demain. Ils ont lancé cet appel au lendemain de rassemblements inédits dans la capitale, où la répression a fait quatre morts parmi les manifestants.
18 févr. 2012, 10:20
photo_syrie

«Dimanche 19 février, la désobéissance de Damas», proclamait  ce matin la page Facebook «The Syrian Revolution 2011», qui anime la contestation depuis plus de 11 mois.

«Le sang des martyrs vous appelle à la désobéissance», écrivent encore les militants à l'adresse des habitants de la capitale, plus  habituée aux manifestations massives de soutien à Bachar al-Assad  qu'à la mobilisation contre son régime.

Hier, des manifestations contre le pouvoir ont touché plusieurs quartiers de Damas, en particulier à Mazzé, dans l'ouest de la capitale.

«C'est la première fois que les manifestations s'étendent aux quartiers chics», avait déclaré Moaz Chami, des Comités  locaux de coordination (LCC), qui chapeautent la contestation sur le  terrain.

Deux adolescents tués

Lors de ces manifestations, quatre personnes ont été tuées, dont deux adolescents de 11 et 13 ans, quand les forces de sécurité ont  tiré pour disperser la foule, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Jeudi, une manifestation inédite avait déjà eu lieu à Mazzé, près de l'ambassade d'Iran, allié du régime d'Assad, avant d'être également réprimée.

Selon les LCC, 49 manifestations se sont déroulées à Damas hier, et la mobilisation a pris de l'ampleur à travers le pays en dépit des violences.

Ces violences, à la fois les opérations de répression mais aussi  les combats entre armée régulière et soldats dissidents, ont fait au  total 30 morts dans la journée de vendredi, selon l'OSDH.