Réservé aux abonnés

Deux semaines cruciales pour éviter le Grexit

25 août 2015, 16:09
data_art_9275920.jpg

Les électeurs grecs ont donc tranché. Leur non aux mesures mises sur la table des négociations par les créanciers fait basculer leur pays "dans l'inconnu", "dans le vide" , comme l'a dit François Hollande. Pour autant, le résultat électoral va-t-il inéluctablement précipiter la Grèce hors de la zone euro, comme l'assure, entre autres partisans étrangers du oui, Martin Schulz, le président du Parlement européen? Le scénario des prochains jours est jalonné d'échéances financières incontournables et de données économiques intangibles. Mais il sera conditionné par des décisions politiques, celles...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois