Diplomatie: première réunion du G7 pour Joe Biden

Le 46e président des Etats-Unis participent vendredi après-midi à sa première réunion virtuelle du G7.

19 févr. 2021, 10:27
/ Màj. le 19 févr. 2021 à 12:44
Joe Biden promettra d'ailleurs vendredi, à l'occasion de cette réunion du G7, quatre milliards de dollars pour le dispositif Covax, a indiqué jeudi la Maison Blanche (ARCHIVE).

Les dirigeants du G7 s'emploieront vendredi à faciliter l'accès des pays pauvres aux vaccins contre le Covid. Il s'agit de leur première réunion virtuelle depuis l'arrivée au pouvoir de Joe Biden, sur la promesse d'une diplomatie en rupture avec celle de Donald Trump.

L'entretien prévu dans l'après-midi entre les dirigeants des États-Unis, de France, du Royaume-Uni, d'Allemagne, d'Italie, du Japon, du Canada, en présence des chefs de l'Union européenne, sera mené par le Premier ministre britannique Boris Johnson, le Royaume-Uni assurant la présidence tournante du groupe.

 

 

Cet échange est le premier depuis avril 2020, la situation sanitaire ayant conduit à l'annulation du sommet que devait accueillir Donald Trump. Entre temps, l'arrivée à la Maison Blanche de son successeur démocrate a mis fin à quatre ans d'unilatéralisme, Washington signalant son retour dans les organisations multilatérales, comme l'accord de Paris sur le climat et l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

4 milliards de dollars

Confirmant cette tendance, Joe Biden promettra vendredi quatre milliards de dollars (3,6 milliards de francs) pour le dispositif onusien Covax. Piloté par l'OMS, ce programme vise à fournir cette année des vaccins anti-Covid à 20% de la population de près de 200 pays et territoires participants, mais il comporte surtout un mécanisme de financement qui permet à 92 économies à faibles et moyens revenus d'avoir accès aux précieuses doses.

De son côté, l'UE va annoncer le doublement de sa contribution à Covax, à un milliard de dollars et une contribution de 100 millions d'euros (108,5 millions de francs) d'aide humanitaire en faveur de la campagne de vaccination en Afrique.

Climat et Chine

A quatre mois du sommet que compte organiser le Royaume-Uni dans une station balnéaire des Cornouailles, cette rencontre marque le premier échange multilatéral de Joe Biden.

Joe Biden veut également profiter de la réunion du G7 pour réaffirmer la priorité donnée par son administration à la question du climat, alors que Washington rejoint formellement vendredi l'accord de Paris.

En revanche, pas de rupture avec Donald Trump concernant la Chine, envers laquelle Washington veut réaffirmer sa fermeté.