Dix mille prisonniers amnistiés au Tafjikistan pour les 20 ans de la Constitution

A l'occasion des vingt ans de la Constitution du Tadjikistan, quelque 10'000 prisonniers vont être amnistiés, annonce le président Emomali Rakhmon.

20 oct. 2014, 08:27
Les autorités du Tadjikistan vont amnistier 10'000 prisonniers à l'occasion des 20 ans de la Constitution de cette ex-république soviétique d'Asie centrale, a annoncé lundi le président Emomali Rakhmon.

Les autorités du Tadjikistan vont amnistier 10'000 prisonniers à l'occasion des 20 ans de la Constitution de cette ex-république soviétique d'Asie centrale, a annoncé lundi le service de presse de la présidence tadjike. L'amnistie va concerner notamment des femmes, des mineurs et des prisonniers.

Guidé par des raisons d'"humanisme, de compassion et de miséricorde, le président Emomali Rakhmon a soumis au parlement un projet de loi sur l'amnistie à l'occasion du 20e anniversaire de la Constitution", a indiqué le service de presse dans un communiqué.

L'amnistie va concerner notamment des femmes, des mineurs, des prisonniers ayant purgé trois quarts de leur peine, ainsi que des étrangers, selon la même source. Les personnes condamnées pour meurtre, haute trahison, terrorisme ou appel au renversement du régime constitutionnel ne seront toutefois pas amnistiées, même si elles sont conformes à ces critères, précise le communiqué.

Le Tadjikistan, pays laïc en majorité musulman dirigé depuis 1992 par Emomali Rakhmon, a connu après la chute de l'URSS et jusqu'en 1997 une sanglante guerre civile entre le pouvoir et des combattants islamistes.