Egypte: découverte de momies à la langue en or près d’Alexandrie

Mercredi, les autorités égyptiennes ont annoncé qu’une mission archéologique avait découvert seize tombeaux renfermant des momies comportant des amulettes enveloppées de feuilles d’or en forme de langue. Selon les experts, l'amulette était déposée pour s'assurer que les défunts puissent parler dans l'au-delà.

03 févr. 2021, 20:32
La mission mène des fouilles depuis plusieurs années sur le site du temple de Taposiris Magna pour tenter de retrouver la tombe Cléopâtre.

Une mission archéologique égypto-dominicaine a découvert près d’Alexandrie des momies dotées d’une langue en or et datant d’environ 2000 ans, ont indiqué mercredi à l’AFP les autorités égyptiennes.

«La mission a fait la découverte de seize tombeaux taillés dans la roche (…) dans le temple de Taposiris Magna, à l’ouest d’Alexandrie», dans le nord de l’Egypte, a expliqué le ministère des Antiquités dans un communiqué, précisant que la technique employée était répandue à l’époque grecque et romaine.

Ces tombeaux renfermaient plusieurs momies «en mauvais état de conservation» mais comportant des «amulettes enveloppées de feuilles d’or en forme de langue».

Celles-ci étaient déposées dans la bouche des défunts, selon une pratique observée ailleurs, «afin de s’assurer qu’ils puissent parler dans l’au-delà», a précisé le ministère.

 

 

La mission mène des fouilles depuis plusieurs années à l’ouest d’Alexandrie pour tenter de retrouver la tombe de la reine légendaire Cléopâtre. Toutefois des doutes persistent dans les milieux archéologiques concernant la probabilité de retrouver cette sépulture en ces lieux faute de «preuve», à ce jour, y indiquant sa présence. 

La dynastie ptolémaïque (330 à 30 av. J-C environ), d'origine grecque, fut la dernière dynastie pharaonique avant que l'Egypte ne passe sous domination romaine. Cléopâtre en fut la dernière souveraine.