Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Elections en Grèce: les bureaux de vote ont ouvert

Le peuple grec se rend aux urnes ce dimanche pour des élections législatives cruciales. Le parti de la gauche radicale Syriza est donné favori. Les premières estimations sont attendues vers 18 heures.

25 janv. 2015, 08:57
A man checks boards with lists of voting stations in central Athens, Saturday, Jan. 24, 2015. The radical left main opposition Syriza party, which has vowed to rewrite the terms of Greece's international bailout, is expected to defeat Prime Minister Antonis Samaras' conservatives as Greece goes to the polls Sunday, Jan. 25, 2015 in a snap general election. Although expected to win, it is unclear whether Syriza will get enough parliamentary seats to form a government alone, or will have to seek a coalition deal with other parties. (AP Photo/Lefteris Pitarakis)

Les Grecs ont commencé à voter dimanche pour des élections législatives qui pourraient porter au pouvoir Syriza. Les ultimes sondages annoncent en effet une victoire du parti anti-austérité avec 2,9 à 6,7 points d'avance sur Nouvelle Démocratie (ND), le parti du Premier ministre conservateur Antonis Samaras.

Les électeurs du bureau de vote de Néa Smyrni, au sud d'Athènes, arrivés dès l'ouverture à 7 heures, traduisaient la difficulté du choix.

Anna, ex-professeur en retraite de 65 ans, disait ainsi ressentir "une grande insécurité", être "effrayée par Syriza" et s'apprêtait à voter pour ND, mais "sans trop savoir ce qui est le mieux".

Même incertitude pour Elli, une étudiante de 20 ans, qui a voté au contraire Syriza dans l'espoir "d'une meilleure situation pour l'Europe". Mais elle est restée indécise jusqu'au bout car elle "craignait qu'une victoire de Syriza n'entraîne le pays au défaut de paiement".

Les bureaux de vote fermeront leurs portes à 18 heures (heure suisse) et les premières estimations sont attendues à la même heure.

Syriza espère la majorité absolue, grâce au bonus de 50 sièges (sur 300) attribué d'office au vainqueur. Pour cela néanmoins, il lui faudrait à la fois 36% des suffrages (échelle haute des estimations) et que 12% des électeurs votent pour des partis qui n'entreront pas au parlement car ils auront récolté moins de 3% chacun.

Le score du parti d'inspiration néonazie Aube Dorée constitue aussi un enjeu du scrutin. Malgré le procès qui attend des dizaines de ses membres, pour "appartenance à une organisation criminelle", et l'incarcération de sept de ses 16 députés, dont les chefs du parti, Aube dorée pourrait rester la troisième formation politique du pays.

En cas d'échec des trois partis arrivés en tête à former un gouvernement, les Grecs devront retourner aux urnes en mars.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias