Elie Wiesel: éloge funèbre à New York

L'éloge funèbre du Prix Nobel Elie Wiesel, décédé samedi à l'âge de 87 ans, s'est déroulé dimanche matin à New York. Peu de temps après l'annonce de cette disparition, de nombreuses personnalités, notamment Barack Obama, John Kerry et François Hollande, n'ont pas hésité à rendre hommage à l'écrivain.
03 juil. 2016, 22:26
Elie Wiesel, Prix Nobel et survivant des camps de concentration, est décédé samedi à l'âge de 87 ans.

L'éloge funèbre d'Elie Wiesel, décédé samedi à 87 ans, s'est tenu dimanche matin à New York. L'écrivain et prix Nobel de la paix devait ensuite être inhumé dans l'après-midi.

La cérémonie, réservée à la famille et aux amis proches, soit quelques dizaines de personnes seulement, a duré une heure environ et s'est achevée vers midi (18H00 suisses) dans une synagogue du quartier de l'Upper East Side à New York, où vivait Elie Wiesel.

L'inhumation devait se dérouler dans l'après-midi dans le carré juif d'un cimetière situé dans le comté de Westchester, au nord de l'Etat de New York, selon une source proche de l'organisation des funérailles.

Cérémonie très digne

"C'était extrêmement émouvant, surtout quand le fils et le petit-fils d'Elie Wiesel ont parlé", a expliqué l'écrivaine et professeure spécialiste de cinéma Annette Insdorf, après la cérémonie. "Ça a rendu très personnelle la perte d'un être qui existait pour tout le monde", a-t-elle ajouté.

Durant la cérémonie, le journaliste de télévision Ted Koppel a rappelé qu'Elie Wiesel "aimait rire", qu'il était toujours friand d'une "bonne histoire", selon Mme Insdorf.

"C'était très digne. Ils ont réussi à dépeindre la vraie personnalité d'Elie", celle d'un homme qui "respectait l'humanité, qui respectait les gens", a ajouté Beatrice Malovany, épouse du hazan (personne qui dirige la prière chantée lors des offices) de la synagogue, Joseph Malovany.

La disparition du célèbre écrivain juif américain a été annoncée samedi à Jérusalem par le mémorial de l'Holocauste Yad Vashem. Dès l'annonce de cette disparition, les hommages ont afflué du monde entier.