Emplois fictifs: le ministre de l'intérieur français Bruno Le Roux démissionne

Mardi, après des révélations sur l'emploi de ses deux filles à l'Assemblée, puis l'ouverture d'une enquête du parquet financier, le ministre de l'intérieur français Bruno Le Roux a décidé de démissionner, tout en affirmant son honnêteté.
21 mars 2017, 18:19
Bruno le Roux a démissionné de ses fonctions de ministre de l'intérieur.

Le ministre français de l'intérieur Bruno Le Roux a présenté mardi sa démission au président François Hollande. Il tire les conséquences des révélations sur l'emploi de ses filles à l'Assemblée nationale, qui mettent en doute la réalité du travail effectué.

 

 

M. Le Roux est remplacé par Matthias Fekl, jusqu'ici secrétaire d'Etat au Commerce extérieur, annonce l'Elysée dans un communiqué. "J'affirme mon honnêteté", a souligné Bruno Le Roux lors d'une déclaration en fin de journée à la préfecture de Bobigny.

"Ces contrats (...) correspondaient tous bien sûr à des travaux effectivement réalisés", a-t-il dit. Mais "je ne veux à aucun prix que ce débat fait d'amalgames puisse porter atteinte au travail du gouvernement", a-t-il poursuivi.

>> A lire: le ministre Bruno Le Roux a employé ses deux filles comme collaboratrices parlementaires pour 59'000 francs

"Ma responsabilité est aussi de préserver totalement l'action gouvernementale, c'est pourquoi j'ai adressé au président de la République ma démission", a-t-il ajouté. L'ex-chef de file des députés socialistes a confirmé avoir embauché ses deux filles comme collaboratrices lorsqu'elles étaient lycéennes, puis étudiantes.

 

 

Il a nié tout "amalgame" avec l'affaire François Fillon, qui a conduit à la mise en examen du candidat Les Républicains à l'élection présidentielle. Le Parquet national financier a ouvert mardi une enquête préliminaire sur les faits concernant Bruno Le Roux.

>> A lire aussi: France: enquête ouverte sur le ministre de l'intérieur Bruno Le Roux pour les emplois de ses deux filles