Réservé aux abonnés

En Irak, Trump confirme le repli syrien

Le chef de la Maison-Blanche a fait une visite surprise sur la base américaine d’al-Asad, à 250 km de Bagdad.

28 déc. 2018, 00:01
DATA_ART_12585945

Presque deux ans après son arrivée à la Maison-Blanche, Donald Trump a rendu une visite surprise, mercredi, aux troupes américaines déployées en Irak, sa première dans une zone de guerre. Il en a profité pour confirmer le repli des Etats-Unis sur la scène internationale, justifié par des considérations plus comptables que stratégiques.

Parti secrètement de Washington dans la nuit du 25 décembre, en compagnie de la First Lady Melania, le président américain a atterri au petit matin sur la base aérienne d’al-Asad, à 250 km à l’ouest de Bagdad. L’expérience l’a impressionné: «J...