Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Espagne - Portugal ou Espagne - Ronaldo?

L'Espagne affronte ce mercredi le Portugal dans la première demie-finale de l'Euro 2012. Un duel 100% ibérique qui promet d'être incertain... sauf pour le panda Lin Ping qui a choisi son camp.

27 juin 2012, 17:38
Qui l'emportera? Le Panda Lin Ping, en Thaïlande, a choisi son camp.

L'Espagne l'emportera ce soir. C'est du moins le choix de Lin Ping, femelle panda du zoo de Chiang Mai en Thailande. Les prédictions animales n'en sont pas à leur coup d'essai. Souvenez-vous de Paul le poulpe qui, dans son aquarium allemand, avait vu juste presque à chaque reprise en se posant sur le bon drapeau. Les animaux auront-ils le dernier mot? Rien n'est moins sûr.

Contrôler Ronaldo

Pour la Roja, n'affichant pas jusqu'à aujourd'hui son meilleur niveau, la tâche promet d'être ardue. Elle ne peut se contenter du jeu qu'elle a présenté face à la France pour espérer passer l'épaule face au Portugal et à sa superstar Cristiano Ronaldo. D'autant que celui-ci pourra compter sur les passes millimétrées de Nani. L'enjeu est bien là; bloquer les assauts de la star du Real Madrid sans tomber dans un jeu lent, inefficace et assurément ennuyant.

Le Portugal garde en mémoire un 8e de finale perdu 1-0 face au même voisin espagnol il y a deux ans en Afrique du Sud. Ronaldo avait alors été inexistant. Espérons que les envies de revanche aient germé au sein de la Seleçao et que ce véritable derby de la péninsule ibérique aura son lot de spectacle.

Une troisième finale d'affilée?

Vincente del Bosque pourra compter sur les nombreuses stars du FC Barcelone, habituée à faire face à Cristiano Ronaldo en Classico mais sans le derby animé qui oppose "CR7" à Lionel Messi. Devant, Iniesta, Xavi, et Xabi Alonso tenteront de percer la défense portugaise. Quant à Fernando Torres, capable du meilleur comme du pire, il sera peut-être l'une des clés du match pour la Roja et offrir une troisième finale d'affilée dans une compétition internationale.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias