Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Etats-Unis: 385'000 dollars d'indemnité pour un ex-détenu musulman

Les Etats-Unis vont indemniser à hauteur de 385'000 dollars un Américain musulman détenu plus de deux semaines sans chef d'inculpation après les attentats du 11 septembre.

17 janv. 2015, 08:17
A stack of Canadian dollars, also called loonies, and U.S. dollar bills are seen on Thursday, Sept. 20, 2007 in Montreal, Que. The Canadian dollar moved decisively above 99 U.S. cents, flirting with one-to-one parity with the American dollar for the first time since November 1976.   (AP Photo/Ryan Remiorz, The Canadian Press)

Un Américain musulman détenu plus de deux semaines sans chef d'inculpation après les attentats du 11 septembre 2001, aux Etats-Unis, va percevoir une indemnisation de 385'000 dollars (331'000 francs) du gouvernement et d'un agent du FBI. Il était qualifié de "témoin crucial".

Cette formule était utilisée par les Etats-Unis après les attentats pour s'assurer de la disponibilité des suspects pour témoigner dans des affaires de terrorisme.

Le gouvernement, qui a consenti à l'indemniser, a également exprimé ses "regrets" de l'Américain converti à l'islam, a annoncé vendredi l'organisation de défense des libertés civiles (ACLU) à New York.

Il avait été retenu en 2003 pendant 16 jours à l'isolement. Il a été victime de fouilles quotidiennes et détenu, dit-il, dans des conditions difficiles, avec notamment l'éclairage 24h/24 de sa cellule, l'empêchant de dormir. Il avait ensuite été placé sous contrôle judiciaire pendant 15 mois.

Aucune accusation

Pendant toute cette période, il n'avait jamais été accusé d'aucun crime. Il n'avait également jamais été appelé à témoigner au procès pour lequel il avait été arrêté, celui d'un étudiant accusé de fraude au visa, procès qui s'était par ailleurs soldé par un non-lieu.

"Je suis ravi que le gouvernement ait finalement reconnu l'enfer qu'il m'a fait subir et qu'il m'ait indemnisé pour cela. J'espère que personne d'autre n'aura à vivre ce que j'ai vécu", a affirmé l'homme.

L'ACLU a dit espérer que cette expérience servira d'exemple. "La procédure de 'témoin crucial' a été trop systématiquement utilisée après le 11 septembre", a indiqué un responsable de l'ONG.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias