Fin des opérations de sauvetage après le séisme en Iran

Le bilan du séisme qui a frappé mardi la ville iranienne de Bouchehr se monte à 37 morts et 850 blessés. Les autorités ont mis fin aux opérations de sauvetage.
07 août 2015, 11:13
An Iranian woman reacts as she sits among the rubble of buildings after an earthquake struck southern Iran, in Shonbeh, Iran, Tuesday, April 9, 2013. A 6.1 magnitude earthquake killed dozens of people and injured hundreds more in a sparsely populated area in southern Iran on Tuesday, Iranian officials said, adding that it did not damage a nuclear plant in the region. (AP Photo/Fars News Agency, Mohammad Fatemi)

Le puissant séisme qui a frappé mardi une zone rurale du sud de l'Iran, a fait 37 morts, 850 blessés et de nombreux dégâts, selon un bilan fourni mercredi par les autorités. Elles ont mis fin aux opérations de sauvetage.

La centrale nucléaire de Bouchehr, située à une centaine de kilomètres au nord de l'impact, n'a pas été touchée, ont confirmé le responsable du programme nucléaire iranien et l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

"Selon les dernières informations, 37 personnes ont été tuées et 850 blessées", a déclaré le chef du Service des désastres naturels, Mohammad Taghi Talebian, cité par l'agence Fars.

Les opérations de sauvetage ont pris fin car plus personne ne se trouve sous les décombres, a pour sa part annoncé à Fars le chef du Croissant-rouge iranien, Mahmoud Mozafar.

Vingt survivants bloqués sous les gravats ont été secourus alors que près de 800 maisons ont été détruites par le séisme, selon l'agence.

Une quinzaine de répliques

D'une magnitude de 6,1 sur l'échelle ouverte de Richter, l'épicentre du séisme était situé dans la localité de Kaki (12'000 habitants), à 89 km au sud-est de la ville côtière de Bandar Bouchehr. La secousse a également été ressentie dans plusieurs pays du golfe Persique, selon des témoins.

Les forces de sécurité et des équipes de secours ont été déployées et un millier de tentes montées, a indiqué Mahmoud Mozafar. Des couvertures et de la nourriture ont également été distribuées. Près d'une quinzaine de répliques ont été enregistrées, la plus forte ayant été mesurée à 5,3 de magnitude.

L'Iran est situé sur plusieurs failles sismiques importantes et a connu de nombreux tremblements de terre dévastateurs. Le séisme le plus meurtrier ces dernières années a tué 31'000 personnes à Bam (sud), soit un quart de la population de la ville, en décembre 2003.