Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Fukushima: pas d'impact des radiations sur le sperme de taureaux

Une étude japonaise révèle que les testicules et le sperme des deux taureaux abandonnés près de Fukushima n'ont pas été affectés par l'exposition aux radiations après la catastrophe nucléaire de 2011.

09 oct. 2013, 10:39
Une équipe de chercheurs a examiné deux taureaux, trouvés respectivement en septembre 2011 et janvier 2012 dans la zone de 20 km entourant la centrale Fukushima Daiichi.

Les testicules et le sperme de deux taureaux abandonnés dans la zone interdite autour de la centrale accidentée de Fukushima n'ont pas été affectés par l'exposition aux radiations après la catastrophe nucléaire. C'est le constat d'une étude japonaise.

Ces recherches pourraient fournir des éléments pour mieux comprendre l'impact possible de cet accident sur les capacités reproductrices, même si les auteurs ont jugé toute conclusion prématurée au vu du faible échantillon d'animaux.

Cette équipe de chercheurs de l'Université du Tohoku et d'autres établissements a examiné deux taureaux, trouvés respectivement en septembre 2011 et janvier 2012 dans la zone de 20 km entourant la centrale Fukushima Daiichi, une région complètement évacuée en raison des radiations émises par le site nucléaire endommagé par le tsunami du 11 mars 2011.

Les scientifiques ont aussi examiné un foetus de taureau trouvé dans la zone. "Comme les testicules sont relativement sensibles à la radioactivité, nous avons estimé que l'exposition aux radiations pourrait provoquer des changements dans la morphologie ou la qualité de ces organes", a souligné l'étude.

Les chercheurs ont trouvé des concentrations de césium 134 et césium 137 à peu près similaires dans tous les organes du corps, à l'exception des muscles où elles étaient plus élevées. Ces substances radioactives représentent une cause d'inquiétude car elles demeurent longtemps dans l'organisme.

Pas d'effets négatifs

"La concentration de césium radioactif dans les testicules était environ moitié moindre que dans les muscles squelettiques", a souligné l'étude. Les spermatozoïdes des taureaux étaient normaux, que ce soit en terme de nombre, de composition et de taille.

"Des effets négatifs provoqués par la radioactivité n'ont pas été observés" après cette exposition des animaux qui a atteint jusqu'à dix mois, selon l'étude parue dans "Scientific Reports", un magazine publié par les éditeurs de la revue "Nature".

Animaux abandonnés

Des milliers d'animaux ont été abandonnés par les habitants qui ont fui les environs de la centrale de Fukushima (220 km au nord-est de Tokyo) dans les jours suivant le tsunami. Les bêtes enfermées sont mortes de soif et de faim, mais celles qui étaient en liberté ou qui ont réussi à s'enfuir ont vécu dans la zone abandonnée, retournant à l'état sauvage.

Outre l'exposition aux radiations émises dans l'air, les scientifiques soulignent que ces animaux ont absorbé d'importantes doses de radioactivité, en consommant des plantes et de l'eau contaminée en grande quantité. Les niveaux de césium dans les organes des taureaux et du foetus étaient largement supérieurs au niveau maximal autorisé pour la consommation alimentaire, fixé à 100 becquerels par kilogramme.

Des examens supplémentaires sont en cours pour analyser l'ensemble du génome des taureaux de la zone évacuée, ainsi que des foetus issus de fécondation artificielle avec du sperme de taureaux de la même zone.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias