Grande-Bretagne: trois blessés dans une attaque au couteau à Manchester

Une attaque au couteau a fait trois blessés lundi soir dans la gare de Victoria à Manchester, en Grande-Bretagne. L'assaillant a crié "Allah" avant et pendant l'agression.

01 janv. 2019, 08:36
/ Màj. le 01 janv. 2019 à 10:50
L'attaque s'est déroulée pendant la soirée du 31 décembre à la gare Victoria de Manchester, la grande ville du nord-ouest de l'Angleterre.

La police antiterroriste britannique a ouvert une enquête après une attaque à l'arme blanche dans une gare de Manchester qui a fait trois blessés, dont un officier de police, a annoncé dans la nuit de lundi à mardi la police. Celle-ci dit n'écarter aucune hypothèse.

Un suspect a été arrêté après l'attaque qui s'est produite lundi soir à la gare Victoria, a précisé la police. La gare a été fermée. L'état de deux des blessés est jugé "sérieux", mais leur vie n'est pas menacée, ont précisé les autorités.

Un homme et une femme, âgés d'une cinquantaine d'années, ont été hospitalisés. La troisième victime, un policier, a quitté mardi matin l'hôpital où il a été soigné pour une blessure à une épaule.

 

 

Un journaliste de Reuters a constaté qu'un dispositif de police a été mis en place tout autour de la gare, qui était encore fermée dans la nuit, quelques heures après que l'incident se soit produit aux alentours de 21h50 heure suisse.

"Allah"

Selon un employé de la BBC présent sur les lieux au moment de l'attaque, l'assaillant était muni d'un grand couteau de cuisine et a décrit son action comme en lien avec "les bombardements dans d'autres pays".

"J'ai entendu l'homme dire: 'tant que vous continuerez à bombarder ces pays, cela va continuer à se produire", a dit Sam Clack à la radio BBC 5 Live. Il a aussi déclaré avoir entendu l'agresseur crier "Allah" avant et pendant l'attaque.

Ce témoin a rapporté que les policiers avaient utilisé un pistolet paralysant et un pulvérisateur au poivre avant que "six ou sept" policiers ne sautent sur l'homme.

En mai 2017, un attentat kamikaze avait fait 22 morts à Manchester à la sortie d'un concert de la chanteuse américaine Ariana Grande.