Grande-Bretagne: vaste enquête lancée sur des actes pédophiles impliquant des politiques

Les faits remontent aux années 80 et 90. Ils impliquent des responsables politiques et des institutions politiques britanniques impliqués dans des actes pédophiles. Le pays a ouvert une enquête sans précédent.
25 août 2015, 16:10
La ministre de l'Intérieur, Theresa May, avait annoncé cette enquête il y a une année. Elle va enfin pouvoir débuter.

Une vaste enquête publique indépendante sur des accusations de pédophilie impliquant des responsables politiques et des institutions publiques dans les années 1980-90 au Royaume-Uni a été ouverte jeudi. Cette enquête avait été annoncée l'été dernier par la ministre de l'Intérieur Theresa May.

Elle fait suite à des révélations de presse confirmées par les ministères concernés ayant montré que 114 dossiers relatifs à des accusations de sévices sexuels infligés à des enfants entre 1979 et 1999 avaient disparu. L'un de ces dossiers porte, selon la presse, sur l'implication de députés et d'autres personnalités politiques dans un réseau de pédophilie.

L'enquête a été retardée par la démission des deux précédentes juges accusées de conflit d'intérêts. Elizabeth Butler-Sloss a ainsi dû renoncer parce que son frère Michael Havers, procureur général dans les années 80, est accusé d'avoir tenté d'empêcher un ancien parlementaire de rendre publiques des accusations de sévices sexuels.

"La plus importante et la plus ambitieuse"

Pour éviter toute nouvelle accusation de connivence, la juge néo-zélandaise Lowell Goddard a été nommée en février pour mener cette enquête. Elle a expliqué devant les députés britanniques n'avoir aucun lien avec l'establishment du pays.

"C'est l'enquête publique la plus importante et la plus ambitieuse de l'histoire de l'Angleterre et du Pays de Galles", a-t-elle fait valoir jeudi. Elle a appelé toutes les victimes à se faire connaître.