Inde: le bilan passe à 37 morts après un glissement de terrain

Suite à un glissement de terrain survenu jeudi en Inde, 37 personnes sont décédées. Un camp hébergeant les ouvriers et les réservistes de l’armée qui travaillaient sur un chantier ferroviaire a été enseveli.
03 juil. 2022, 17:01
Une photo distribuée par la National Disaster Response Force (NDRF) indienne montre le personnel de la NDRF lors d'une opération de sauvetage dans le district de Noney à Manipur, en Inde.

Le glissement de terrain survenu jeudi dans le nord-est de l’Inde a fait 37 morts. Vingt-cinq personnes étaient toujours portées disparues trois jours après la catastrophe, selon un nouveau bilan rendu public dimanche par les autorités.

Le glissement de terrain, charriant de la boue et des blocs rocheux, s’est produit jeudi dans l’Etat de Manipur. Il a enseveli un camp hébergeant les ouvriers et les réservistes de l’armée qui travaillaient sur un chantier ferroviaire.



Au cours des heures qui avaient suivi la catastrophe, les équipes de secours avaient pu retrouver 18 survivants. Dimanche, le porte-parole de l’armée Angom Bobin Singh a indiqué que 28 personnes étaient toujours portées disparues avant d’annoncer plus tard la découverte de trois corps.

Les opérations de recherche se poursuivent «malgré des conditions météorologiques défavorables» en raison «de fortes averses et de nouveaux glissements de terrain», a ajouté M. Singh.

Région reculée

Cette région montagneuse reculée, recouverte de denses forêts, a été frappée au cours des dernières semaines par de fortes averses qui ont provoqué des glissements de terrain et des inondations. Début juin, des dizaines de personnes ont trouvé la mort dans des inondations qui ont submergé les habitations.

Selon les experts, le changement climatique augmente le nombre de phénomènes météorologiques extrêmes dans le monde, y compris en Inde où les barrages, la déforestation et les projets de développement contribuent aux catastrophes dont le bilan humain s’aggrave.

par Keystone - ATS