Réservé aux abonnés

Indignation après la mort de la jeune femme victime d'un viol collectif

L'étudiante de 23 ans, qui a succombé à ses blessures à Singapour, a été incinérée hier.
06 août 2015, 15:28
data_art_6691865.jpg

La cérémonie de crémation de l'étudiante victime d'un viol collectif mi-décembre en Inde s'est tenue hier à New Delhi. Figure emblématique des violences faites aux femmes en toute impunité dans ce pays, la victime devait se marier prochainement.

La dépouille meurtrie de celle qui a été surnommée "Amanat ", "trésor" en ourdou, a été brûlée sur un bûcher funéraire, conformément à la tradition hindoue, en présence de sa famille et de responsables politiques.

Autre femme tuée

La courte cérémonie s'est déroulée quelques heures après l'arrivée du corps, placé dans un cercueil doré, à l'aéropor...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois